Et bien, qu' elle surprise, quand je suis tombée par hasard,
sur un ancien numéro de Spin-Off magazine:
Été 1998.


Il y a un article écrit par Judith Mackenzy, sur le cachemire.

Et dans cette article elle explique que le cachemire gagne à être non seulement feutré, mais également battu, après feutrage!

En fait, je préfère le verbe fouler, la laine est en fait foulé,
selon sa propre expression, car le cachemire ne feutre pas facilement.
Faut le savoir.


Sacrilège! me suis-je dis, au départ.
Comment peut-on faire ça, à une fibre si douce et si fragile.
On nous y suggère, de faire, exactement  tout le contraire de ce qu' on nous a  appris,
sur la préparation et la manipulations des fibres!!!!


Fallait que j' essais car je venais d' en acheter, (du cachemire)  chez mon vendeur préféré,
Copper Moose.
Du vrai beau cachemire de Chine, pas donné d' ailleurs.


Alors je décide de filer fin pour en faire une dentelle.
Ensuite,
viens l' affreux traitement sur la laine elle même.


On plonge tout d' abord l' écheveau,
dans l' eau extrêmement chaude, pour quelques minutes
et ensuite dans l' eau très froide.
On essore légèrement la laine et la fait claquer sur le bord d'une table à quelques reprises,
cela assouplie la laine.
et puis, on l' essore complètement, soit en machine, soit en l' épongeant,
avant de la suspendre sans poids
pour la laisser sécher complètement.


Et bien, ça marche!!!!
Croyez le ou non, le laine est ressortie de cet torture,
encore plus douce et plus gonflée,
vraiment super moelleuse.
Ç' est la laine la plus douce, que j' ai jamais touchée de ma vie.


Pour les meilleurs résultats,
il faut filer le cachemire, semi-wollen.
Cela permet de mêler les fibres ensembles et de laisser entrer de l' air dans le fil en le filant.


C' est le fait que les fibres se mêlent entre elles,
et se renforcent durant le foulage en plus de l' air introduit en filant,
qui rend le cachemire si moelleux et résistant à la fois.


J' ai été franchement éblouie par le résultât.
Et je vais encore l' utiliser, c' est sur!


Le seul inconvénient  auquel j' ai dû faire face, dans cette expérience,
c' est que,  dû fait que la fibre gonfle énormément,
il devient difficile, de prévoir une grosseur précise de laine,  surtout pour faire des fils dentelles.
J' ai beau faire fin à la limite des capacités du cachemire,
il gonfle mais gonfle tellement, que la définition du motif dentelle en souffre.


Je voulais utiliser le cachemire pour faire le Lady Cape Lace dans Victorian Lace Today,
pour ma petite maman, mais c' est impossible de faire un fil assez fin pour obtenir la grosseur désirée.

Je pourrais utiliser le cachemire et soie 50/50%, me direz-vous. 
Nenni,
il y a trop de soie dans cette fibre,
on n' y retrouve plus la douceur et le moeilleux du cachemire.

Donc
je le garde entre autre
pour faire des écharpes qui demandent un fil plus gros.


Par contre,
je vais réessayer de le filer très fin,
en  lui ajoutant un tout petit peu de soie,
question de le renforcir suffisamment
pour pouvoir le filer plus fin, sans lui enlever son caractère moelleux.   


Et puis,  comble de surprise, je viens de m' acheter un livre que je reluquais depuis un certain temps, nouveau de cette année.

THE INTENTIONAL SPINNER
A holistic approach to making yarn. de Judith Mackenzie Mccuin.

Une canadienne de l'ouest qui vit mainteant aux U.S.A.

Et oui,
écrit par la même personne qui avait écrit
l' article sur le cachemire dans Spin Off en 1998.


Dans ce livre hyper intéressant,
elle étant la possibilité de fouler plusieurs autres fibres,
pour obtenir certains effet, soit pour tricoter, soit pour le tissage.. 


C' est une bible. et ma foi,
j' y vois tellement de possibilité qui ne m' avaient pas effleurées un instant,
que je le recommande vraiment à ceux et celles,
qui cherche à approfondir leur connaissances sur les différentes fibres, elles-même,
et leur possibilités d' utilisation.


Elle y parle également
des fils" fantaisie"

Pas qu' il n' existe pas d' autres livres sur ce sujet,
mais

THE INTENTIONAL SPINNER

ouvre encore plus de porte à tout ce qui concerne les fibres en général
et le filage dans son ensemble.


Comme quoi, on n' a jamais fini d' apprendre...   

Bonne lecture et bonnes expériences à tous les intéressés.   

N.B. à plus tard pour les photos, me faut trouver un apn,
et je n' ai pas vraiment le temps,
en ce moment.
Mais ça va
viendre.

ewe